Projet pédagogique

De la crèche île aux enfants

 

Chaque enfant est unique, chaque enfant a le droit à des soins et à une attention personnalisée.

La crèche l’île aux enfants est une crèche familiale implantée au sud-est du Luxembourg, pouvant accueillir jusqu’à 13 enfants repartis en 2 groupes selon leurs tranches d’âge.

Depuis 2008, nous nous sommes lancés dans une merveilleuse aventure. Ce que les parents remarquent avant tout, c’est notre amour et notre passion du métier, cela passe avant tout par notre accueil toujours très chaleureux, l’ambiance et la confiance réciproque que nous instaurons au sein de notre établissement entre les parents, notre équipe et les enfants.

Composée d’une équipe expérimentée sachant s’adapter à chaque enfant, notre crèche est aujourd’hui reconnu pour ses valeurs humaines, professionnelles, et plus particulièrement pour son projet pédagogique mettant l’enfant au centre de toutes ses préoccupations.

Nous attachons une très grande importance au relationnel que ce soit avec les parents ou les enfants : savoir vous écouter, vous comprendre et vous conseiller fait parti de la confiance que nous tissons quotidiennement avec vous.

L’objectif principal est d’accueillir l’enfant et de l’aider à s’intégrer dans le groupe, grâce aux activités proposées et à la verbalisation. Le rôle de l’éducateur est d’aider l’enfant, progressivement, à avoir une autonomie suffisante pour s’épanouir en collectivité. Le nombre d’enfants accueillis dans notre structure permet de recréer une ambiance chaleureuse et familiale.

Voici les différents points qui constituent ce projet, tout en sachant qu’un projet pédagogique peut évoluer.

 
  • Le développement de l’autonomie :
    Nous souhaitons favoriser les situations qui permettent à l’enfant d’agir sans l’assistance de l’adulte. Pour l’enfant c’est « être grand » et reconnu comme tel. C’est par exemple : quitter ses chaussures seul avant la sieste, aller chercher seul son jeu, ranger les jeux dès qu’on ne les utilise plus, manger seul…L’enfant doit se sentir libre de choisir suivant ses affinités et ses goûts, le copain, le jeu ou l’activité. L’attitude de l’éducateur est très importante, tant pour être à l’écoute de ses désirs que pour orienter l’enfant vers un jeu ou une activité adaptée. L’autonomie peut être acquise plus ou moins vite en fonction des enfants. Il faut respecter les rythmes de chacun et encourager les enfants dans leurs efforts et les prises d’initiatives.
  • La socialisation :
    L’apprentissage de la vie en collectivité se fait dès le plus jeune âge et prépare les enfants pour l’entrée à l’école. L’enfant apprend à vivre en groupe et à partager les moments rituels de la journée avec les copains. Il participe à des jeux et des activités où il apprend à respecter les autres et à communiquer.
  • Le développement psychomoteur :
    Pour aider l’enfant, la prise de conscience de son corps et des possibilités de celui-ci est très importante. On peut l’aider à développer sa coordination motrice et sa dextérité manuelle. Petit à petit, il situe son corps dans l’espace. Pour cela, nous lui proposons différentes activités : parcours psychomoteur, éveil corporel et massage chez les plus petits, rondes, jeux de course à pieds, puzzles, collage, perles à enfiler, découpage avec des ciseaux, jeux de mains, de ballons, piscine en été…  
  • Le respect de l’autre et le respect des consignes :
    L’enfant comme l’adulte doit respecter l’autre, respecter son choix, ses envies, son désir de jouer ou non, ses difficultés. Par exemple : le temps de parole, le choix d’un jeu ou d’un livre. L’adulte doit apprendre à l’enfant à respecter l’autre, à respecter les consignes de sécurité lors des déplacements (promenade) ou lors d’activités manuelles (découpage). Par exemple : ne pas bousculer, ne pas traverser seul, donner la main à l’adulte…
  • Le besoin de sécurité :
    L’enfant doit être à l’aise et doit se sentir en confiance avec les adultes qui l’encadrent. C’est pourquoi différents petits lieux de vie sont aménagés dans la structure (coin poupée, coin lecture, coin repas, espace pour les plus petits,…) tout en gardant des repères plus personnels (son lit, son doudou, son porte-manteau,…)
  • Le développement du language :
    Nous souhaitons inciter l’enfant à parler, à commenter des livres, à discuter avec les adultes et les autres enfants. Nous lui expliquons ce que l’on est en train de faire et ce que l’on va faire plus tard. Le vocabulaire employé doit-être correct et précis. Nous essayons aussi d’aider l’enfant qui n’arrive pas à s’exprimer. Par exemple : découverte des livres et commentaires des images, reconnaissance des lettres de l’alphabet, de son nom, chants gestuels…
  • La découverte de l’environnement :
    Nous accompagnons l’enfant dans la découverte du monde dans lequel il vit et apprend ainsi à respecter la nature tout en la découvrant. Par exemple : se promener, ramasser des éléments pour les utiliser ensuite, visiter des fermes, visiter une ville, aller au marché…Ces découvertes peuvent aussi se faire à travers les livres qui sont des grands supports visuels que l’on peut consulter à tout moment. Nous allons inclure dans ce projet une étape importante pour le bien-être des enfants, des parents et des professionnels : la période d’adaptation.
  • L’adaptation est un moment essentiel pour permettre :

       1. Aux enfants de faire connaissance avec la crèche, les autres enfants et l’équipe.

       2. l’équipe de faire connaissance avec l’enfant et sa famille, d’obtenir des informations sur les rituels de l’enfant (habitudes d’endormissement, habitudes alimentaires,…)

       3.   Aux parents, de faire connaissance avec la crèche,  l’équipe, les autres enfants, les autres familles. Ce moment permet aux parents d’avoir des informations sur le fonctionnement quotidien de la crèche et sur l’équipe qui s’occupera de leur enfant. L’adaptation se fait en général sur une période minimum d’une semaine, mais peut se faire sur deux semaines. L’adaptation est un moment très important, parce qu’il aura comme conséquence la bonne intégration de l’enfant au sein de la crèche. Cette période permet aussi d’instaurer une relation de confiance entre parents, enfants et professionnels.

  • En conclusion :
    Toutes les fleurs n’éclosent pas le même jour. Tous les enfants ne percent pas leur première dent à cinq mois, pas plus qu’ils ne marchent tous à un an, ni ne sont propres à dix-huit mois. Chaque enfant est unique et évolue à son rythme qui lui est propre d’après une horloge biologique dont nous ne percevons pas bien les mystères….Notre rôle, c’est de leur tendre la main pour les aider à devenir eux-mêmes, en encourageant leurs succès, en les aimant et les respectant… Leur tendre la main pour les aider à se construire, à trouver leur équilibre, à s’épanouir tout en se rendant compte de ce dont ils sont capables, et qu’ils se sentent fiers d’eux-mêmes afin qu’ils se respectent.